IPv6

IPv6 – Introduction

Auteur

Noël NICOLAS

Date

6 mai 2016

Commentaires

3

IPv6

L’IPv6 c’est le futur les gars !

 

Pourquoi IPv6 ?


À l’époque des dinosaures :

Problématique = Tout le monde avait son propre langage de communication et c’était n’importe quoi !
Solution = IPv4 avec ses classes A, B et C !

À l’époque de nos grands-parents :

Problématique = Nous n’avons pas assez d’adresses IPv4 pour tout le monde …
Solution =  VLSM (Variable Length Subnet Mask)

À l’époque de nos parents :

Problématique =  Nous n’avons pas assez d’adresses IPv4 pour tout le monde …
Solution = IPv6 …. Mais on as vraiment plus de place là !!! Faut trouver une solution palliative les gars !!!
Solution palliativeNAT / PAT

Notre génération :

Migration mondiale en IPv6 !!!

Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes encore dans le Game pour au minimum 3 ans ! Vous y aurez le droit !

 

Internet Protocol version 6


– Adresse IPv4 = 32 bits
– Adresse IPv6 = 128 bits

IPv4 = 4 294 467 295 soit plus de 4 milliards de possibilités !
– IPv6 = 340 282 366 920 938 463 463 374 607 431 768 211 456 soit plus de 340 undecillion de possibilités !

En gros nous avons :

– 8 adresses IPv4 par km2
– 31 411 adresses IPv6 par cm2.

Exemple d’adresse IPv6

2340:1111:AAAA:0001:1234:5678:9ABC:1234

Hexadecimal digit = 1,2,3,4,5,6,7,8,9,A,B,C,D,E,F
Quartet = 2340 ou 1111 ou AAAA ou ect …

Une adresse IPv6 à 8 Quartets

 

Abréviation d’adresse IPv6


2 Règles :

Si dans un Quartet, il y à des « 0 » à gauche , il peuvent être supprimés, exemple :

– 0001 = 1
– 0012 = 12
– 0123 = 123
– 1234 = 1234

Si une suite de Quartets est égale à 0 , elle peut être remplacée par un « :: ». Le « :: » ne peut être utilisé qu’une seule fois. Par exemple :

– FE00:0000:0000:0000:0000:0000:0000:0056 = FE00::56
– FE00:0000:0000:0001:0000:0000:0000:0056 = FE00:0:0:1::56

Sachant qu’une adresse IPv6 à 8 quartets, on retrouve facilement l’adresse d’origine si ces deux règles ont été respectées scrupuleusement.

 

Subnetting


IPv4 = 32 bits

 – Les masques de sous réseaux vont de /0 à /32

IPv6 = 128 bits

– Les masques de sous réseaux vont de /0 à /128

Comme pour l’IPv4 , il y à :

– Une partie pour l’adresse réseau = PREFIX
– Une partie pour les hôtes = HOST

Prenons l’exemple d’une adresse IPv6 avec son masque :

2001:0DB8:AAAA:0002:1234:5678:9ABC:EF01/64

– Adresse réseau = PREFIX = 2001:DB8:AAAA:2::/64

 2001:0DB8:AAAA:0002:1234:5678:9ABC:EF01/48

– Adresse réseau = PREFIX = 2001:DB8:AAAA::/48

 2001:0DB8:AAAA:0002:1234:5678:9ABC:EF01/32

– Adresse réseau = PREFIX = 2001:DB8::/32

2001:0DB8:AAAA:0002:1234:5678:9ABC:EF01/18

– Adresse réseau = PREFIX = 2001:D::/18
ect …

 

Différents Types d’adresses IPv6


Deux adresses IPv6 par poste client
Deux adresses IPv6 par poste client

Link-Local (FE80) = équivalent aux adresses APIPA IPv4 (169.254.X.X)

– Non routable
– Prevu pour la partie LAN
– Decouvre ses voisins avec le protocole Neighbor Discovery (ND)
– Assignation automatique d’adresse IP avec EUI-64

Exemple : FE80::

Global Unicast (2 ou 3) = Adresse publique

– Routable

Exemple : 2000::

Unique Local (FD) = Adresse privée (Masque uniquement en /48)

Exemple : FD00::

Multicast = FF

Exemple : FF00::

LoopBack = ::1

 

 

Expert Réseau
11 ans d’expérience
CCNP Routing and Switching
Fondateur de FingerInTheNet

3 commentaires
  • nfonkwi
    Répondre

    Bonjour,
    sauf erreur de ma part,
    2001:0DB8::/32
    2001::/16

    1. Noël NICOLAS
      Répondre

      Bonjour nfonkwi,

      Tu as tout à fait raison ! Je devais etre fatigué quand j’ai écrit cet article. Merci pour ta correction !
      J’ai mis à jour l’article du coup.

  • KayouMT
    Répondre

    Félicitations ! Excellent travail.

    Pour une introduction à IPV6 ; il y a quelques petits ajustements qui, selon moi, seraient quand-même utiles.

    1 – Préciser que l’équivalent du VSLM existe de facto dans IPv6 (pour les adresses Global et Unique). Le principe de Subnetting fonctionne également pareil que IPv4. Autrement dit, si on attribue à mon entreprise une adresse Global ou Unique de mask /111, je peux avoir 512 (=2**9) subnets possibles, de mask /120 chacun ; ce qui me permettrait d’avoir 256 (=2**8) adresses par subnet.

    2 – Préciser que des adresses « Site Local » ont déjà existé ; mais qu’ils ont apparemment été remplacés par les « Unique Local ».

    3 – Préciser que le Broadcast n’existe pas dans IPv6 ; mais, que le Anycast s’y est ajouté.

    4 – Au sujet des adresses Unique Local, je ne comprends pas qu’est-ce que tu veux dire par « Masque uniquement en /48 » ?

    5 – Par contre, pour Link-Local ; c’est le masque est uniquement en /10. À ma connaissance, on ne peut pas subnetter ce type d’adresses.

    6 – Pour les adresses Global, le 2 ou 3, s’explique par le fait que les 3 premiers sont toujours égaux à 001. En hexadécimal (sur 4 bits), ça ne peut faire que 0010 ou 0011.

    7 – De manière générale ; il serait important de préciser chaque type d’adresse en terme de masque du début : FF00::/8, FE80::/10, 2000::/3, FD00::/8, …

    8 – Je crois que ::/0 a une signification particulière qui vaut la peine de mentionner. Je crois que c’est l’équivalent du 0.0.0.0 de Ipv4.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − 3 =

%d blogueurs aiment cette page :