Finger in the net
Blog d'administration réseau
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Created by potrace 1.10, written by Peter Selinger 2001-2011

IPv6 – Introduction

Finger In The Net
Chapitre 1

Internet Protocol version 6

Pourquoi IPv6 ?

À l’époque des dinosaures :

Problématique = Tout le monde avait son propre langage de communication et c’était n’importe quoi !
Solution = IPv4 avec ses classes A, B et C !

À l’époque de nos grands-parents :

Problématique = Nous n’avons pas assez d’adresses IPv4 pour tout le monde…
Solution =  VLSM (Variable Length Subnet Mask)

À l’époque de nos parents :

Problématique =  Nous n’avons pas assez d’adresses IPv4 pour tout le monde…
Solution = IPv6 …Mais on a vraiment plus de place là !!! Faut trouver une solution palliative les gars !!!
Solution palliativeNAT / PAT

Notre génération :

Migration mondiale en IPv6 !!!

Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes encore dans le game pour au minimum 3 ans ! Vous y aurez le droit !

Présentation d'IPv6

En bref : 

  • Adresse IPv4 = 32 bits
  • Adresse IPv6 = 128 bits
  • IPv4 = 4 milliards de possibilités !
  • IPv6 = 340 undecillion de possibilités !

En gros nous avons :

  • 8 adresses IPv4 par km2
  • 31 411 adresses IPv6 par cm2.

Exemple d’adresse IPv6 :

  • 2340:1111:AAAA:0001:1234:5678:9ABC:1234

Hexadecimal digit = 1,2,3,4,5,6,7,8,9,A,B,C,D,E,F
Quartet = 2340 ou 1111 ou AAAA ou ect …

Une adresse IPv6 a 8 Quartets

Abréviation d'adresse IPv6

2 Règles :

Si dans un quartet, il y a des “0” à gauche , ils peuvent être supprimés, exemple :

  • 0001 = 1
  • 0012 = 12
  • 0123 = 123
  • 1234 = 1234

Si une suite de quartets est égale à 0 , elle peut être remplacée par un “::”. Le “::” ne peut être utilisé qu’une seule fois. Par exemple :

  • FE00:0000:0000:0000:0000:0000:0000:0056 = FE00::56
  • FE00:0000:0000:0001:0000:0000:0000:0056 = FE00:0:0:1::56

Sachant qu’une adresse IPv6 à 8 quartets, on retrouve facilement l’adresse d’origine si ces deux règles ont été respectées scrupuleusement.

Subnetting

IPv4 = 32 bits

  • Les masques de sous réseaux vont de /0 à /32

IPv6 = 128 bits

  • Les masques de sous réseaux vont de /0 à /128

Comme pour l’IPv4 , il y a :

  • Une partie pour l’adresse réseau = PREFIX
  • Une partie pour les hôtes = HOST

Prenons l’exemple d’une adresse IPv6 avec son masque :

2001:0DB8:AAAA:0002:1234:5678:9ABC:EF01/64

  • Adresse réseau = PREFIX = 2001:DB8:AAAA:2::/64

 2001:0DB8:AAAA:0002:1234:5678:9ABC:EF01/48

  • Adresse réseau = PREFIX = 2001:DB8:AAAA::/48

 2001:0DB8:AAAA:0002:1234:5678:9ABC:EF01/32

  • Adresse réseau = PREFIX = 2001:DB8::/32

2001:0DB8:AAAA:0002:1234:5678:9ABC:EF01/18

  • Adresse réseau = PREFIX = 2001:D::/18
    ect …
Chapitre 2

Différents types d'adresses IPv6

Deux adresses IPv6 par poste client

Link-local

Link-Local (FE80) = cela équivaut aux adresses APIPA IPv4 (169.254.X.X)

  • non routable
  • prévu pour la partie LAN
  • découvre ses voisins avec le protocole Neighbor Discovery (ND)
  • assignation automatique d’adresse IP avec EUI-64

Exemple : FE80::

Global unicast

Global Unicast (2 ou 3) = adresse publique.

  • routable

Exemple : 2000::

Unique local

Unique Local (FD) = adresse privée (Masque uniquement en /48).

Exemple : FD00::

Multicast

Multicast = FF

Exemple : FF00::

LoopBack

LoopBack = ::1

Sur le même thème :

Noël NICOLAS

Expert Réseau
11 ans d’expérience
CCNP Routing and Switching
Fondateur du site FingerInTheNet

Comments (3)

Bonjour nfonkwi,

Tu as tout à fait raison ! Je devais etre fatigué quand j’ai écrit cet article. Merci pour ta correction !
J’ai mis à jour l’article du coup.

Félicitations ! Excellent travail.

Pour une introduction à IPV6 ; il y a quelques petits ajustements qui, selon moi, seraient quand-même utiles.

1 – Préciser que l’équivalent du VSLM existe de facto dans IPv6 (pour les adresses Global et Unique). Le principe de Subnetting fonctionne également pareil que IPv4. Autrement dit, si on attribue à mon entreprise une adresse Global ou Unique de mask /111, je peux avoir 512 (=2**9) subnets possibles, de mask /120 chacun ; ce qui me permettrait d’avoir 256 (=2**8) adresses par subnet.

2 – Préciser que des adresses “Site Local” ont déjà existé ; mais qu’ils ont apparemment été remplacés par les “Unique Local”.

3 – Préciser que le Broadcast n’existe pas dans IPv6 ; mais, que le Anycast s’y est ajouté.

4 – Au sujet des adresses Unique Local, je ne comprends pas qu’est-ce que tu veux dire par “Masque uniquement en /48” ?

5 – Par contre, pour Link-Local ; c’est le masque est uniquement en /10. À ma connaissance, on ne peut pas subnetter ce type d’adresses.

6 – Pour les adresses Global, le 2 ou 3, s’explique par le fait que les 3 premiers sont toujours égaux à 001. En hexadécimal (sur 4 bits), ça ne peut faire que 0010 ou 0011.

7 – De manière générale ; il serait important de préciser chaque type d’adresse en terme de masque du début : FF00::/8, FE80::/10, 2000::/3, FD00::/8, …

8 – Je crois que ::/0 a une signification particulière qui vaut la peine de mentionner. Je crois que c’est l’équivalent du 0.0.0.0 de Ipv4.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × quatre =